Comment soigner naturellement ses petits bobos ?


Il y a 2 semaines, j’ai fait une chute à vélo. Oh rien de grave, la bête chute qu’on pense qu’on ne fera jamais… J’allais lentement et essayais de remettre mon bidon à sa place et je ne sais pas ce que j’ai fait avec le guidon tant et si bien que mon genou droit et épaule droite sont venus embrasser le bitume… Un peu secouée et étonnée de l’être après cette chute ridicule, je nettoie à l’eau et continue ma balade. En rentant je désinfecte plus par habitude que réelle nécessité apparente et me dis que les plaies vont cicatriser toutes seules…

Le lendemain je me sens fatiguée au point que je dois m’arrêter pendant mon cours de danse… Sueurs, tournis… A ce moment là je réalise que je le goudron m’a brûlée et que les plaies sont plus profondes qu’elles ne semblaient l’être.

Je pense alors à mettre de l’argile verte en cataplasme / pansement, ce que j’aurais dû faire dès le départ… Je me suis donc éxécutée à raison de 2 fois par jour pendant 10 jours jusqu’à parfaite cicatrisation.

Je me suis donc montrée au monde, comme on est en été, avec mes ronds d’argile sur le genou et l’épaule et c’est là que je me suis rendue compte que l’argile et ses vertus étaient loin d’être connues de beaucoup de personnes. Me voilà donc en train d’expliquer à qui me demande, le quoi, le pourquoi, le comment, d’où l’idée de cet article.

J’ai donc commencé par appliquer de l’argile toute prête en tube, puis me suis dis tout de même que ce serait mieux de prendre de l’argile verte en poudre et de la préparer. Pour moi, l’argile tout prête en tube est à l’argile en poudre ce qu’est un lait végétal en brique à un lait végétal fait maison. Elle dépanne, elle soulage mais rien à voir en qualité.

Pourtant j’ai pris un fond de pot soit disant périmé depuis 2009… Je me suis dis "Ah bon l’argile se périme, c’est étrange quand même pour de la terre" et je me suis dis que j’allais essayer et que je verrais bien. Donc, non elle ne se périme pas et a eu l’effet attendu sur mes plaies.

J’ai donc appliqué les consignes de préparation, à savoir un récipient en émail (il faut éviter les récipients en fer, métaux oxydables ou en plastiques car ils altèrent voire annulent les propriétés de l’argile), de l’eau, j’ai mélangé pour obtenir une pâte bien consistante. J’ai laissé reposer, m’en suis appliquée et ai laissé le pot à l'extérieur la nuit pour que l’argile se charge de l’air nocturne mais surtout en énergie solaire au matin. Cela paraît peut être futile dit comme ça mais l’énergie solaire va venir renforcer ses propriétés.

Lors des premières applications j’ai senti que l’argile venait aspirer l’inflammation et pour bien faire il aurait fallu que j’en applique chaque fois qu’elle était sèche.

Lors du nettoyage, l’argile qui n’était pas en contact direct avec la plaie s’en allait mais celle sur la plaie constituait une croûte qu’il ne faut absolument pas enlever, mais juste appliquer à nouveau une couche d’argile et laisser sécher. Ceci autant de temps que nécessaire à la cicatrisation et quand il est temps, la couche d’argile se décolle d’elle-même pour laisser place à une peau toute neuve.

Pour la fin de ma petite histoire personnelle, l’épaule a guéri plus vite que le genou.

Résultats après 10 jours

Qu’est ce que l’argile ?

Il s’agit d’une terre volcanique naturelle utilisée depuis la nuit des temps. Elle contient des minéraux et oligo-éléments en proportions variables selon l’argile : Silicium, Silicates d’Aluminium, Magnésium, Calcium, Fluor, Phosphore, Sodium, Potassium, Cuivre, Zinc, Sélénium, Cobalt, Manganèse

Ses variétés sont nombreuses : verte, rouge, bleue, jaune, grise, blanche, brune, rose. Sa couleur dépend du taux en oxydes de fer (limonite) qu’elle contient.

Ses pouvoirs

L'argile identifie ce qui ne va pas dans le corps et le neutralise.

Elle est absorbante (elle laisse l’eau chargée en toxines et en gaze l’imprégner).

Elle est adsorbante (elle retient à sa surface gaz et toxines et agit comme un pansement).

Il ne faut pas confondre adsorbant et absorbant.

Lorsqu'il y a absorption, il y a imprégnation (l'éponge absorbe l'eau), lorsqu'il y a adsorption, il y a fixation. L'argile fixe l'élément indésirable, l'attrape pour l'éliminer.

L'argile adsorbe toutes les impuretés, les substances toxiques, et les élimine.

L'argile détruit avec une redoutable efficacité les germes pathogènes.

Elle consolide les tissus atteints et guérit les plaies et blessures. L'argile arrête l'inflammation, attire les matières morbides, putrides, les absorbe et purifie de cette manière les abcès et les ulcérations.

En résumé elle est :

reminéralisante, purifiante, régénérante, antiseptique, détoxicante, cicatrisante, anti-inflammatoire, antalgique, adoucissante et anti-radioactive…

Les plus utilisées pour soulager :

L’argile verte :

Elle est sans doute la plus connue et la plus utilisée. Sa faible composition en acides ferriques permet aussi bien son ingestion que son application cutanée.

Appliquée sous forme de cataplasme, l'argile désinfecte et favorise la cicatrisation des plaies. En cosmétique, l'argile verte est l'alliée des peaux grasses.

familles :

Ilitte : (issue du nord la France) Elle possède une très bonne absorption mais une adsorption moindre. Très riche en fer

Montmorillonite : (Provence) avec une bonne absorption mais une très bonne adsorption ce qui renforce ses qualités détoxifantes.

L’argile blanche :

Kaolinite : Cicatrisante

Attapulgite : pansement gastro-intestinal

Bentonite : antiseptique, cicatrisante pour la peau

Son utilisation

Par voie externe :

- Cataplasmes en application locale

- Masque facial ou enveloppements (corps)

Par voie interne :

L’eau d’argile : 1 cuillère à café dans un verre d’eau. Mélanger et laisser reposer toute une journée ou une nuit et boire l’eau le matin au lever ou le soir au coucher.

Cette indication est conseillée aux personnes sensibles et sujettes à la constipation

L’eau argileuse : identique à l'eau d’argile mais la préparation est remué avant d’être bue.

Si l’ingestion d’argile fait apparaître des crampes d’estomac ou des sensibilités rénales, cela ne signifie pas qu’elle est nocive, mais bien au contraire qu’elle est en train de travailler à cet endroit et de guérir. Elle vous révèle que ces organes étaient touchés, sans manifestations encore de signes cliniques. Boire de l’argile permet ainsi de faire le point sur son propre état de santé et d’avoir une indication sur notre corps.

Les indications :

- Arthrose, arthrite, tendinite, rhumatisme, déminéralisation :

application locale en cataplasmes (Application d’une couche d’argile épaisse, 2 cm environ, à même la peau ou sur une gaze ou sur un linge très fin, en fonction de l’endroit où appliquer, en général à température ambiante et pour une durée de 1 à 2 heures.), ou en pansement (couche plus ou moins épaisse que l’on garde jusqu’à l’application suivante et jusqu’à complète cicatrisation).

- Jambes lourdes, varices, hémorroïdes, ulcère variqueux :

application locale en cataplasmes ou enveloppements

- Colite, diarrhées, gastrite, ballonnements, ulcères :

application locale en cataplasme

ou par voie orale

- Acné, furoncle, eczéma, psoriasis :

application locale de l’argile sous forme de pâte, masque

- Angines, laryngites : voie interne + application locale

- Otites : application locale

Ne jamais réutiliser l'argile. La jeter après utilisation. En revanche la pâte d'argile non utilisée, peut-être gardée et réutilisée. Si elle a séché, il suffit de rajouter de l'eau.

Il peut arriver, au début d'un traitement, que l’on ressente une aggravation de son mal. En réalité il ne s'agit pas d'une aggravation du mal, mais d'un début d'activation des processus naturels de guérison. Très rapidement cette impression d'aggravation fait place à l'amélioration.

L'argile apparaît comme un remède miraculeux et polyvalent. Non-toxique, son utilisation ne présente aucun danger que ce soit par ingestion ou par application cutanée. Les seules contre-indications concernent les personnes sujettes à l'hypertension, à l'occlusion intestinale et au cancer du tractus digestif..

Je vous conseille donc à minima d’avoir dans votre pharmacie un tube prêt à l’emploi.

Posts
Posts Récents

Mes conseils ne vous dispensent aucunement de votre suivi médical habituel. Ils viennent en complément, et vous apportent

un accompagnement supplémentaire visant à préserver et à renforcer votre capital santé.